Le projet de la « Dorsale Gazière Fos Dunkerque » est composé principalement de 5 tronçons :

 

Aux extrémités de cette véritable autoroute gazière géante, sont prévus deux terminaux portuaires : à Fos, et à Dunkerque.

Le tout est accompagné des infrastructures et superstructures que suppose un tel ouvrage, tels notamment les équipements de stockage, comme Tersanne.

« Grand Projet Inutile Imposé ». A haut risque, et irresponsable !

Un Gazoduc GEANT !

  • 1,2 m de diamètre, enfoui à 1 m. environ
  • 80 bars moy. de pression
  • 1000 km.
  • 13 milliards de mètres cubes de gaz par an
  • Environ 5 milliards d’euros engloutis, sans le moindre m3 de gaz encore produit

Dcumentation

logo du collectif Non au gazoduc Fos Dunkerk

Téléchargez l’argumentaire en PDF

Merci de  télécharger et diffuser la version PDF de notre argumentaire

Un tel projet appartient à la catégorie des « Grands Projets Inutiles et Imposés » (wikipedia). Il est le résultat de décisions prises voici plusieurs décennies, qui aujourd’hui sont datées, et qui s’avèrent économiquement et/ou écologiquement contre-productives, inutiles et déficitaires.

De plus, ce projet générerait des secteurs à très haut risque de dangerosité, aux risques d’accidents, à effets dominos, niés… Jusqu’au jour de leur arrivée…

Les raisons de la colère !

L’injustice :

  • Passage en force non démocratique, par un tronçonnage du projet
  • Dangerosité très sous-estimée, voire masquée du projet gazoduc
  • Risque mortel! pour les uns, à 1600 m. pour les autres, à 20 m. de leur maison…

Le danger mortel
qui en cache un autre :

  • Liens entre Gazoduc et zone d’exploration potentielle de gaz de schiste française (malgré les démentis)
  • Un tracé de gazoduc qui précède une nouvelle production de gaz fossile

L’incohérence
d’un autre âge
:

  • Gaspillage financier, payé par le consommateur et le contribuable, pour aucune production énergétique;
  • Projet en désaccord avec les politiques de transition énergétique en France et Europe, seul résultat des lobbies à Bruxelles et à Paris;
  • Renforcement de la dépendance énergétique Française.

La création du Collectif « Alternative au gazoduc Fos-Dunkerque »

Création du collectif

  • le 29 août 2014, en Avignon
  • Nommé : « Alternative au gazoduc Fos Dunkerque »
  • Pour s’opposer au projet du gazoduc géant de Fos à Dunkerque
  • Proposer une alternative de production d’énergie renouvelable locale

A l’initiative de
la société civile

  • Citoyens
  • élus, collectivités,
  • Agriculteurs,
  • Associations et collectifs de défense concernées…

Les outils et moyens
du Collectif

  • Une gouvernance adaptée, avec notamment le « Collège Fondateur du Collectif » et les commissions thématiques et territoriales
  • Le Conseil Scientifique
  • Le Conseil de Surveillance
  • L’ingénierie financière
  • L’appui juridique

Les dangers du gazoduc Fos – Dunkerque

La dangerosité potentielle globale du projet, et en particulier sur le secteur ERIDAN, qui demeurerait quelles que soient les dispositions compensatoires prises ; les dommages causés aux populations dans leurs biens, leurs outils de travail ; enfin, les atteintes environnementales irréversibles portées aux territoires traversés ; appellent à un sursaut citoyen face à une irresponsabilité collective qui s’est nouée dans le temps.

Par ailleurs, la présente Association estime que ce projet :

  • est contraire aux objectifs de la stratégie énergétique de la France et de l’Europe,
  • qu’il doit être, malgré les décisions ici ou là déjà prises, remis immédiatement en cause et stoppé, au profit d’un véritable projet d’investissement d’avenir.

Un pas vers le gaz de Schiste

(malgré les démentis)

Permis de recherche

Permis de recherche

Le tronçon d’Eridan est encore à l’étude, nul doute que son tracé définitif évoluera en fonction des découvertes des réserves de gaz de schiste sur notre sol.

En savoir +

Le gaz en France et en Europe

Loin de réduire les consommations d’énergies fossiles (au profit des énergies locales renouvelables), ce projet les entretient et les facilite dans le temps. Pire, il renforce la dépendance énergétique de la France.

En rappelant, les 27 et 28 novembre 2014, lors de la Conférence Environnementale 2014, que les hydrocarbures étaient importés pour un montant de 65 milliards d’euros, soit le déficit de notre balance commerciale, le Président de la République Française a indiqué que la politique énergétique est le principal levier de la lutte contre le dérèglement climatique et l’une des réponses à la crise économique actuelle de la France.

Consommation d'énergie finale - En France : par secteur

Le gaz en France et en Europe

Toutes nos informations et graphiques sur le gaz, en France et en Europe